Pub
logo croixdusud.info - Nouvelle-Calédonie

grand recif

Le grand récif ouest. A droite de celui-ci, le grand bleu. A gauche le lagon. La Grande Terre n'est pas visible, elle est sur la gauche. A cet endroit le lagon fait plus de 10 km de largeur.

Le grand récif est en fait double. Il s'étend au large de chaque côte de la Grande Terre. Ce sont deux très longues barrières de corail de 600 km chacune.

Ces barrières récifales délimitent un vaste lagon. Entre le grand récif et la terre sa largeur varie de 5 à 15 km. Au nord et au sud de la Grande Terre le lagon est délimité par les seules barrières coralliennes. Il y atteint une largeur de plus de 60 km. Il s'étend au nord de la Grande Terre sur près de 200 kilomètres jusqu'au Grande Passage, près des îlots Surprise. La profondeur du lagon dépasse rarement 40 mètres. Cet ensemble atteint une vingtaine de milliers de km2.

lagon

Le grand lagon (bleu clair) est délimité par les deux barrières récifales à l'ouest et à l'est de la grande terre.

Les plus notables des autres lagons de l'archipel sont l'atoll d'Ouvéa ( îles Loyauté) et l'atoll des îlots Surprise au nord de la Grande terre.

Origine

Les deux barrières de corail, parallèles aux côtes Ouest et Est de la Grande Terre, marquent l'emplacement des anciens rivages d'une terre qui fut beaucoup plus large qu'aujourd'hui. Elles étaient alors des récifs côtiers et ceci à l'aube du Quaternaire ou à la fin du Tertiaire. Le niveau de la mer est ensuite monté, accompagné de la construction verticale des récifs et de la création d'un lagon par l'ennoiement des zones littorales. Il s'agit de mouvements relatifs car il y a eu aussi affaissement de l'île. Celle-ci s'est d'ailleurs gauchie longitudinalement car son ennoiement est plus important dans ses extrémités nord et sud. Au cours du Quaternaire il y eut, liées aux glaciations, plusieurs oscillations du niveau de la mer. La dernière, dite de Würm, a entraîné il y a 18000 ans un abaissement de 130 m du niveau de la mer et l'emersion du lagon. L'érosion a alors creusé des canyons dans le lagon. Les passes actuelles dans les récifs barrières correspondent aux anciennes embouchures des rivières. Elles peuvent atteindre une profondeur de 80 m.

Menaces

Les eaux des lagons ont des températures variant de 19° à 27° selon les saisons. Le réchauffement excessif des eaux peut entraîner le blanchiment et la mort du corail, mais ce phénomène est pour le moment limité. La salinité du Grand Lagon est fortement influencée par les apports d'eau douce. Les cyclones tropicaux y entraînent de graves perturbations dues à de gros apports d'eau douce chargées de limons et à la destruction de coraux par les vagues. Le milieu s'est adapté à ces effets climatique et se régénère assez rapidement.

L'accroissement de la population, du tourisme et l'évolution des techniques de pêches menacent bien plus le lagon qui est sous surveillance.