Pub
logo croixdusud.info - Nouvelle-Calédonie

dyn

Produit Intérieur Brut

Le PIB de la Nouvelle-Calédonie est de 8 003 millions d'Euro.

Son PIB par habitant est de 29 783 € en 2014 soit environ 39 513 US $ au taux moyen de change de l'euro en dollar pour l'année 2014 Par comparaison celui de la France est de 43 523 € soit environ 57 742 US $ . Celui du Vanuatu voisin est de 2449 $. La Nouvelle-Calédonie est dans le groupe des 30 pays aux revenus les plus élevés. Dans la région elle est même devant la Nouvelle-Zélande.

Le taux de croissance du PIB est de 0 % en 2014.

Composants du PIB

Les services au sens large forment la composante majeure du PIB avec 40 %. Le secteur public est une composante importante du PIB.

dyn

Environ 11 % en moyenne vient des mines et de la métallurgie du nickel.

L'agriculture en génère à peine 2 %.

Aide

En 2014 l'Etat Français a dépensé 0 M € en Nouvelle-Calédonie notamment pour des salaires de fonctionnaires. Ceci correspond à une aide importante (étant donné que l'Etat ne perçoit aucun impôt ni taxe dans ce territoire) qui correspond à 0 % du PIB. Elle se monte à 0 € par habitant. L'aide représente 10% du PIB pour le Vanuatu voisin et 2% pour les Fidji.

Monnaie

La devise est le Franc CFP qui a une parité fixe avec l'Euro. Légalement (décret de 1945) Franc CFP signifie toujours Franc des Colonies Françaises du Pacifique même si d'autres appellations telles que l'actuel Change Franc Pacifique lui ont été pudiquement substituées.

Parités (fixes) : 100 CFP= 0,838 € , 1 € = 119,33 CFP - Utilisez le convertisseur € / CFP

Evolution des prix à la consommation : 0,00 % (source Isee).

Autres indicateurs

Télécommunications

L'accès de la population aux télécommunications en nombre de lignes et d'utilisateurs de l'Internet est celui d'un pays avancé.

En 2014 il y avait 149 lignes téléphonique + téléphones mobiles pour 100 habitants à comparer à 162 pour la France et 156 en Australie.

En revanche les coûts des communications téléphoniques et d'accès à l'internet y sont ceux d'un pays peu avancé.

Avec la téléphonie internet qui s'y développe il est possible depuis la France métropolitaine d'appeler gratuitement l'Australie et la Nouvelle-Zélande, pays voisins, mais paradoxalement pas la Nouvelle-Calédonie territoire Français où les appels restent parmi les plus chers des communications internationales.

57.5 % de la population avait accès à l'Internet en 2014 à comparer avec l''Europe et l'Amérique du nord ont actuellement environ 50% d'utilisateurs. Cependant les coûts des connexion Internet sont très élevés alors que les débits offerts restent relativement bas.

Véhicules

77 % des habitants ont une voiture. C'est un ratio de pays riche. 13 439 véhicules neufs on été immatriculés en 2009.

Tourisme

Le tourisme est stagnant depuis plus de 10 ans à 100 000 visiteurs par an. Près du tiers des visiteurs sont des Français de Métropole, le plus souvent des parents venant voir leurs enfants résidant en Nouvelle Calédonie et des visiteurs venant pour raisons professionnelles. La cause principale de la stagnation est le coût élevé de l'accès aérien au territoire. Dans le territoire voisin du Vanuatu desservi par des compagnies aériennes low cost, le tourisme se développe et le nombre de visiteurs dépasse depuis peu celui de la Nouvelle-Calédonie.

Balance Commerciale et nature des exportations

Avec 299 milliards CFP d'importations (2 508 M€) contre 144 milliards CFP (1 209 M€) d'exportations en 2014, la balance commerciale est déséquilibrée. Ce déséquilibre est chronique.

La Nouvelle-Calédonie est avant tout un exportateur de nickel en produits métallurgiques et en minerais pour une valeur de 133 milliards CFP (1 118 M€) en 2014 soit 92 % des exportations.

Le second secteur exportateur vient de la mer (aquaculture de crevettes pour une large part) avec 2 milliards CFP (18 M€), soit près de 2 % des exportations.

Freins au développement économique.

Le développement économique de la Nouvelle-Calédonie se fonde sur sa considérable ressource en nickel et sur les services. L'isolement/éloignement du Territoire et sa politique protectioniste sont toutefois des handicaps importants qui s'ajoutent à sa forte dépendance énergétique.

Sources: Isee et Banque Mondiale.

Reproduction partielle ou totale à des fins de publication et diffusion des contenus de ce site requierent l'autorisation de www.croixdusud.info